Hausse des petites retraites : quelles perspectives pour septembre 2024 ?

  Cet article explore les conditions requises et les attentes des retraités français pour bénéficier de cette augmentation tant attendue.

© ConsoVrac - Hausse des petites retraites : quelles perspectives pour septembre 2024 ?

La question de savoir si les petites retraites vont augmenter en septembre 2024 suscite de nombreuses interrogations parmi les retraités français. Après des mois d’attente, beaucoup espèrent enfin bénéficier d’une hausse de leur pension. Cet article examine les dernières informations concernant cette question et explore les conditions requises pour profiter de cette augmentation.

Les petites retraites vont-elles augmenter ? #

Selon les annonces du gouvernement, la réponse est positive. En effet, la réforme des retraites prévoit une hausse des petites pensions, et une première phase de revalorisation a déjà été mise en place en octobre 2023. Cependant, de nombreux retraités attendent encore leur tour pour bénéficier de cette augmentation. En octobre dernier, 500 000 retraités ont déjà bénéficié d’une majoration exceptionnelle de 50 euros par mois sur leur pension. Néanmoins, cette revalorisation ne concerne pas tous les seniors, en particulier ceux qui ont pris leur retraite récemment.

La revalorisation du MiCo #

Pour augmenter les petites pensions de retraite, le gouvernement a opté pour une revalorisation du minimum contributif (MiCo), qui correspond à 85 % du Smic Net. Cette mesure vise à garantir une pension minimum de 1 200 euros pour les retraités ayant une carrière complète au salaire minimum légal. La revalorisation du MiCo se fera progressivement jusqu’en septembre 2024, ce qui explique pourquoi certains retraités n’ont pas encore bénéficié de cette augmentation. Les femmes, en particulier, attendent avec impatience cette hausse, car elles bénéficient généralement davantage du minimum contributif que les hommes en raison de carrières plus hachées.

À lire Retraite Agirc-Arrco : hausse de pension pour certains retraités français

Conditions pour profiter de la hausse des petites retraites #

Pour être éligible à cette hausse de la pension de retraite, il est nécessaire de pouvoir justifier d’une durée d’assurance cotisée à l’ensemble des régimes obligatoires égale ou supérieure à 120 trimestres. Les retraités actuels qui bénéficient déjà du MiCo majoré sont éligibles à cette augmentation. Il est important de noter que les trimestres gratuits (ceux non validés grâce au travail) ne sont pas pris en compte pour profiter du MiCo majoré. Ainsi, l’obtention d’une pension plus intéressante dépend des 120 trimestres cotisés que chaque retraité peut justifier.

La question de savoir si les petites retraites augmenteront en septembre 2024 suscite de l’espoir chez de nombreux retraités français. La réforme des retraites prévoit une hausse des petites pensions, notamment par le biais de la revalorisation du minimum contributif (MiCo). Cependant, cette augmentation se fait progressivement et ne concerne pas encore tous les retraités. Il est essentiel de remplir les conditions requises, notamment une durée d’assurance cotisée d’au moins 120 trimestres, pour pouvoir bénéficier de cette hausse. Les femmes, en particulier, attendent avec impatience cette revalorisation, qui vise à réduire les inégalités de genre dans les pensions de retraite.

ConsoVrac est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis

Vous êtes ici : Accueil - Hausse des petites retraites : quelles perspectives pour septembre 2024 ?